ORIGINE

La santé naturelle est liée à la pureté de nos humeurs (sang, lymphe et sérums). L’humorisme ou « science des humeurs » remonte à la plus haute antiquité, par delà Hippocrate, l’école de Cos et les Esséniens, jusqu’aux Prêtres de la Haute-Egypte.

Les grandes civilisations du passé (Sumer, Egypte, Inde…) nous ont légué des trésors médicaux d’une extrême richesse. Chez les Assyriens par exemple, on trouve des documents traitant de l’hygiène alimentaire, des massages, des plantes… et autres techniques. Il en va de même chez les Hébreux, Akkadiens, Grecs (Cures à Epidaure). Si l’Allopathie pour des raisons qui lui sont propres, a oublié la règle d’or Hippocratique « Ne pas nuire », le Naturopathe ne l’oublie jamais. BICHAT (1771-1802) fût également un grand vitaliste devant l’éternel.

Claude BERNARD (1813-1878), père de la médecine expérimentale, pensait souvent à ce principe vital, malgré son refus à l’accepter.

marchesseau

Mais c’est en 1935, que la Naturopathie s’est codifiée et développée. Son fondateur, le Biologiste P.V. MARCHESSEAU,

avec un esprit de synthèse, hors du commun, sut réunir les différentes sciences.

Il a été le premier à parler des hygiènes, en fonction de la constitution énergétique de l’homme (minérale, vitale, mentale et spirituelle)

 

Pierre Valentin Marchesseau est le fondateur de la première école de Naturopathie en France (1935), à sa demande, Chantal et Philippe Dargère en 1992 prennent la direction de son école. En 1994 ils créent l’ Ecole U.N.I.V.E.R.S.  Aujourd’hui l’école Dargère transmet avec fidélité cet enseignement de la naturopathie dite orthodoxe (voulant dire non déviée).

Source : ecole dargere.